Le passage du Gois vous laissera pantois !

Les 4,2 km de la D948 qui relient le continent à Barbâtre sur l’île de Noirmoutier sont uniques en France car ils ne peuvent être parcourus qu’à marée basse. Ce passage construit dans un cadre naturel somptueux est étonnant puisque la mer y reprend régulièrement ses droits en seulement quelques heures. Elle promet des paysages à couper le souffle et ses abords sont l’occasion d’observer la faune et la flore typique du littoral. À mi-chemin vous pourrez distinguer les premières maisons de l’île noyées dans les pins maritimes. L’île de Noirmoutier se laisse découvrir idéalement à pied ou à vélo. Empruntez la digue du Gois et ses magnifiques sentiers et profitez du spectacle. Un peu plus au nord du passage, découvrez le Polder de Sébastopol, un site protégé classé Réserve Naturelle Régionale. Suivez la construction de la digue des Mattes qui perdure depuis le XVIIIe comme aux siècles précédents.

Pour la petite histoire…

Jusqu’à l’ouverture du pont allant de Fromentine à Barbâtre (1971), le passage du Gois était l’unique point d’accès sur l’île. Son histoire remonte au IXe siècle même s’il était très risqué de s’y aventurer avant le XIXe siècle. Selon la légende, la première traversée aurait été effectuée par Auguste Gauvrit, un tailleur de Barbâtre (1766). Elle remonterait pourtant plutôt au siècle de sa construction avec le passage de prisonniers échappés… La route historique, classée départementale depuis la fin du XIXe siècle et été reconstruite et élargie en 1935 et voit sa structure périodiquement renforcée et stabilisée. Son balisage débuté en 1819 est également amélioré au fil des années.

Le passage du Gois en toute sécurité

Gardez toujours en mémoire que cette magnifique route est submersible. Afin de ne pas vous laisser surprendre suivez toujours les horaires des marées, respectez les consignes et restez vigilants.

  • Ne vous y aventurez jamais à marée montante ! Pour rejoindre/quitter l’île de Noirmoutier par le Gois engagez-vous environ 1h30 avant/après la marée basse.
  • Ne stationnez jamais sur la chaussée.
  • Évitez de vous y aventurer par temps de brouillard.

Les moins téméraires pourront toujours l’admirer depuis la côte vendéenne. La Vélodyssée ainsi que les nombreux sentiers de randonnées comme le GR8 offrent un superbe point de vue sur la route. Le Gois est aussi visible depuis le Port du Bec, un lieu pittoresque qui vous transportera presque en Mer de Chine avec ses pontons de bois sur pilotis. Vous pouvez également rejoindre le sud de l’île par la D38 qui vous y emmènera par le pont. Pour voir la route encore différemment, inscrivez-vous à la 35e édition des Foulées du Gois (juin 2023).

Pourquoi ne pas réserver un hébergement (emplacement, mobil-home ou insolite) pour découvrir le sud préservé de la côte vendéenne ? Le Camping La Puerta del Sol est à environ 30 kilomètres du Passage du Gois et à 2 pas des incontournables Marais salants de la Vie. Balades sur la corniche vendéenne, activités nautiques sportives (surf, planche, char à voile…), baignade, farniente sur les plages de sable fin… direction Saint-Hilaire-de-Riez. Une occasion unique de découvrir la biodiversité de l’écosystème du Marais Breton et de profiter de la magie du littoral Atlantique.